Randouvèze - Mairie de 26170 Buis-les-Baronnies +33 6 65 73 88 27 randouveze@randouveze.fr

Alauzon

Index de l'article

 

Date : 07/11/2021
Difficulté : Facile
Accompagnateur : C. Chevauchez
Coordonnées UTM :
Participants : 26
Départ : 31T 0685738 4904819
Longueur : 10,6 km Pique Nique :  
Dénivelée : 480 m Difficulté IBP index : 44
Carte IGN TOP 25 n° :
3140ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 5 km E

 

Commentaires techniques :

 

Compte-rendu :

Décidément, les randonnées du dimanche remportent un franc succès, même si le beau temps invite beaucoup de randonneurs à profiter d’un bel ensoleillement. Et, après un record à 32 participants il y a deux semaines, ce sont 26 adhérents qui se sont retrouvés au départ de cette sortie. Donc, un soleil radieux, une légère brise seront les deux caractéristiques météorologiques de cette belle journée.

Après quelques centaines de mètres sur le goudron, la troupe se retrouve sur un large chemin qui monte en direction d’Alauzon. De beaux reliefs peuvent être admirés le long de ce cheminement ; ce sont des plissements particulièrement visibles mettant en évidence les couches successives de calcaire.

Après cette montée, on arrive sur un petit plateau où l’on découvre le porche, la fontaine et la table du fameux site d’Alauzon déjà découvert, il y a peu de temps, lors d’une précédente randonnée.
Là, notre guide nous invite à quelques minutes de repos pour nous permettre de nous sustenter et d’admirer les lieux.

La montée continue, et l’heure avançant, la quête d’une « salle à manger » accueillante devient une préoccupation. Celle-ci est découverte après notre arrivée sur un plateau. Elle nous offre de nombreuses pierres susceptibles d’accueillir nos postérieurs et surtout une vue magnifique sur le Ventoux.

Après les traditionnelles agapes randouvéziennes, il est temps de reprendre notre progression. L’allure est très calme pour cette reprise, mais bientôt, le rythme devient plus habituel et nous avançons d’un pas guilleret…

Bientôt, un point de vue nous permet d’observer le pont que nous avions franchi le matin même, peu après Alauzon, et de considérer la dénivelée négociée.

Malheureusement, nous devons attendre l’un d’entre nous qui se trouve dans l’impossibilité de terminer la randonnée. Une fois de plus, c’est notre Francis, non national, qui se presse pour aller récupérer sa voiture et ramener notre malade au bercail.

La sortie se termine et nous sommes rassurés quant à l’état de notre malade qui semble retrouver une certaine vigueur.

Merci à Claire pour sa maîtrise de l'accompagnement et à Bernadette pour le choix de cette randonnée.

G. Soubrier