No module Published on Offcanvas position
Randouvèze - Mairie de 26170 Buis-les-Baronnies +33 6 65 73 88 27 randouveze@randouveze.fr

Aurel - Le Ventouret

Index de l'article

 

Date : 21/01/2021  Difficulté : Difficile 
Accompagnateur : M. Rosati  Coordonnées UTM :
Participants : 10  Départ : 31T 0694215 4888925 
Longueur : 16,1 km Pique Nique : 31T 0689902 4889669 
Dénivelée : 760 m Difficulté IBP index : 76 
Carte IGN TOP 25 n° : 3140 ET / 4240 OT 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 32 km SE 

 

Commentaires techniques :

En complément des informations du cartouche ci-dessus :

- altitude maxi = 1114 m

- altitude mini = 650 m

La vitesse moyenne globale a été de 2,6 km/h, et la vitesse moyenne de déplacement 4 km/h.

Michel.  

Compte-rendu :

Le général hiver est bien installé et campe sur ses positions.
Jeudi, il avait dans son artillerie, brouillard épais, froid, verglas, mais nous n'avons pas eu le vent et échappé de peu à la pluie.
Sensations fortes et diverses qui nous ont motivés pour marcher d'un bon pas afin de nous réchauffer. Cependant ,nous avons fini par freiner à l'ascension de la très longue côte bien pentue qui nous a menés au Ventouret. Nous avons atteint la crête en sueur .

Aussitôt rafraîchis par la piste verglacée où nous attendait un brouillard à couper au couteau et où nous avions peine à nous apercevoir.
Une forêt sombre de part et d'autre nous faisait penser aux îles du nord de l'Ecosse et pas du tout à la Provence.
Comme quoi, nous vivons dans une province de contrastes.
Un vrai hiver que nous n'avons pas connu depuis plusieurs années et que nous avons apprécié.

Le repas sous un abribus fut pris sans s'attarder bien sûr, mais avec beaucoup de bonne humeur.
Puis, nous avons commencé la descente. Le GPS s'est révélé fort utile puisqu'on ne distinguait pas les chemins à quelques mètres.
Plus bas, la température est remontée, et le brouillard a disparu.

Une dernière surprise nous était réservée avant Aurel.
La traversée de collines rendues collantes, gluantes, "amoureuses", glissantes par des sources, ont fini de rendre la rando très amusante. Nous avons pu mettre en œuvre nos qualités d'équilibristes. Nous ressemblions à des clowns avec leurs grosses chaussures, surtout après être passés dans les aiguilles de pin.
Le spectacle était comique.

Nous avons fait une toilette sommaire afin de nous rendre présentables dans le village et particulièrement pour nos voitures.
Nous avons aimé cette journée inattendue dans cette région d'immenses champs de lavandes bleues que nous avons l'habitude de voir sous le soleil.

Hélène Chabourel