Randouvèze - Mairie de 26170 Buis-les-Baronnies +33 6 65 73 88 27 randouveze@randouveze.fr

La grande Javonière

Index de l'article

 

Date : 21/11/2021
Difficulté : Facile
Accompagnateur : Muriel Fouache
Coordonnées UTM :
Participants : 18
Départ : 31T 0680669 4915537
Longueur : 13,4 km Pique Nique :  
Dénivelée : 570 m Difficulté IBP index : 47
Carte IGN TOP 25 n° :
3139OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 20 km N

 

Commentaires techniques :

 

Compte-rendu :

Un dimanche matin exceptionnellement sans soleil !
Départ d’Arpavon, si joli village perché, nous étions 18 cheminant au milieu de champs d’abricotiers, cerisiers aux teintes éclatantes ou aux branches dénudées.
Tiens ! 1 chien connecté et 1 autre sans collier nous emboitent le pas puis disparaissent.
Sentier agréable, quelques arrêts pour s’extasier de la beauté du site !
A 12 h pile, nous arrivons au Poët Sigilat, magnifique village où tables et bancs nous attendaient pour une halte réconfortante.
Apéro, café, pousse café, desserts partagés (avec modération !)
Une bien chouette rando menée par Muriel secondée du serre-fil Françis et son : « chasse-pluie » et surtout dans chaque bourgade, des commodités ouvertes et propres !
Lors de la descente, notre tonique et alerte Jacqueline nous fit une démonstration de sac à dos AIBAG sans conséquences fâcheuses.

Michelle Bets Laporte.


Le soleil ne sera pas de la partie en ce dimanche mais les températures restent clémentes. A 9 heures, nous prenons la route en direction d’Arpavon à une vingtaine de km au nord de Buis.
Arrivés dans ce joli village, nous avons la surprise d’y trouver une dizaine de nos adhérents qui nous attendent patiemment.

Les derniers préparatifs étant terminés, nous prenons un chemin qui nous permet de quitter le village en direction du sud. Au passage nous pouvons lire un panneau municipal interdisant l’usage d’engins de terrassement et autres pelleteuses pour la recherche de fossiles. Après une brève inspection, nous poursuivons notre route, personne n’étant en infraction…

Dès le départ, de magnifiques paysages s’offrent à nos yeux, malgré l’absence du soleil. Les belles couleurs de l’automne les égaillent et les arrêts techniques pour les prises de photos sont nombreux.
Et l’on découvre que beaucoup d’entre nous souhaitent immortaliser ces magnifiques scènes !

Le chemin monte tranquillement pour atteindre le col de Goudon puis plus loin, le magnifique village du Poët Sigillat où la pause déjeuner est prévue.

Les estomacs ne criant point trop famine, nous décidons de pousser jusqu’au point de vue offert par un monticule hébergeant une croix.

Lors de notre retour vers le coin pique-nique, nous croisons une charmante autochtone qui nous informe de la présence d’une exposition d’objets réalisés à partir d’éléments végétaux « stabilisés ». Bien sûr, notre soif de culture et d’esthétique nous dirige tout droit vers cette exposition où nous délions nos bourses sachant que l’un d’entre nous reviendrait plus tard récupérer ces œuvres bien fragiles.

Les agapes ne s’éterniseront pas trop car, immobiles et confortablement installés autour des tables aménagées par la commune, la fraîcheur nous gagne assez vite et nous reprenons donc notre route.

Chemin faisant, nous sommes rattrapés par un véhicule de chasseur, puis, quelques minutes plus tard, par un second alors qu’un troisième ne tardait pas à faire son apparition et qu’en se retournant, nous pouvions découvrir qu’un quatrième se profilait, rejoignant les précédents d’où des chasseurs savamment bariolés avaient émergé.

Encore une légère pente qui nous permet de traverser la Grande Javonière, sur un sentier étroit puis c’est une longue descente vers Arpavon que l’on surplombe.

Tous les participants ont été sensibles à la beauté des paysages qui se sont offerts à nous ainsi qu’au charme des deux villages traversés ; aussi pouvons nous dire un grand merci à Muriel qui nous a fait découvrir ce circuit.

Guy Soubrier