Montagne de Chamouse

Index de l'article

 

Date : 02/06/2019
Difficulté : Modérée -
Accompagnateur : B. Bernard Coordonnées UTM :
Participants : 16
Départ : 31T 0703362 4906725
Longueur : 6,7 km Pique Nique :
Dénivelée : 530 m Difficulté IBP index :  47
Carte IGN TOP 25 n° : 3239 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies :  34 km E

 

Commentaires techniques :

Voir trace...

Compte-rendu :

Pour ce premier dimanche de Juin, notre randonnée se déroulera sur une des montagnes emblématiques des Baronnies : La Montagne de Chamouse.
Et sur ce beau sommet (alt. 1520 m) à environ 40 mn de chez nous, nous allons pouvoir profiter d’une ambiance de montagne avec des prairies d’alpages et les petites fleurs qui vont avec.

Départ depuis le Col du Perty (parking auto 50 m sous le col). Et contrairement à l’habitude, nous commençons par descendre ! La piste est facile, et nous offre déjà de beaux arbres, de belles fleurs et de beaux paysages à admirer (nos amis photographes s’en donnent à coeur joie). Tout va bien.

Hélàs, et comme il fallait s’y attendre, inéxorablement les chemins montants se présentent devant nous. Le courage ne manque pas et les 16 randonneurs s’attelent à leur tâche : gravir Chamouse.

Nous traversons dans un premier temps des forêts profondes puis grimpons dur sur une belle piste caillouteuse en direction du Col d’Izon. Et arrivant sur les Alpages, nous obliquons vers l’Est pour commencer à monter sur la crête que nous suivrons jusqu’au sommet.

Mais comme il est déjà midi, la décision est prise de nous restaurer auprès de ce beau pin qui nous ombragera (car après, c’est fini : plus d’ombre, rien que des prairies sous le soleil qui commence à chauffer plutôt fort.)

Nous repartons après la pause repas et là, devant nous, se présente comme un vrai mur la principale difficulté de la journée : il va falloir monter là-haut ! Sans rouspéter tout le monde s’attèle à cette tâche.

Et après un bel effort, ce sommet qui semblait bien difficile se dévoile enfin à nos yeux.

Commentaires admiratifs sur les paysages : Le Ventoux, la Montagne de Lure, le Devoluy, le Vercors, les Ecrins etc etc etc...

Photo des athlètes près de la borne sommitale (attention de ne pas trop reculer : derrière, c’est la falaise).

Et puis, comme toujours, nous entamons la descente, le long de la crête, dans un premier temps, puis « en visuel » dans la belle combe qui va nous conduire jusqu’au CABANON LAUGIER. Là, nous profitons d’une nouvelle pause, avec visite des lieux, puis nous reprenons notre chemin en aller et retour sur la piste de ce matin (rappelez vous, celle qui descendait).
Et voilà, il nous faut remonter pour retourner à notre point de départ (merci Bernadette).

Enfin, et comme tout effort mérite sa récompense, nous arrivons aux voitures et à la fin de notre randonnée, certes un peu cuits par la chaleur, mais contents quand même. Un seul regret, les fritillaires étaient fanées : il nous faudra revenir au mois de mai pour les voir en fleur.

Arsène HIQUE

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.