Montagne de Chamouse

Date : 14/06/2018  Difficulté : Modérée 
Accompagnateur : G. Thouard  Coordonnées UTM :
Participants : 14  Départ : 31T 703389 4906675 
Longueur : 13,6 km Pique Nique : 31T 703995 4903687 
Dénivelée : 810 m Difficulté IBP index : 79 
Carte IGN TOP 25 n° :  3239 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 22 km Est 

 

Commentaires techniques :

Parking dans le dernier virage avant le col de Perty, à l’entrée de la piste que nous suivrons jusqu’au poste de télécommunications.
Descente dans un passage rocheux pour atteindre le sentier qui borde la crête de la Montagne de Chamouse jusqu’à son sommet. Au poteau « La Tussie » (31T 704371 4905297, alt. 1430 m), nous descendons dans le bois, sur un sentier aujourd’hui bien glissant, en direction d’Izon ou Laborel.
La descente s’achève à la rencontre du chemin qui vient d’Izon-la-Bruisse, au pied de la paroi rocheuse de la Montagne de Chamouse, que nous contournons pour arriver au col d’Izon (poteau en excellent état !).

Après la pause déjeuner, chacun grimpe jusqu’à la crête à son rythme, au milieu de l’alpage assez fleuri et parsemé d’énormes champignons au chapeau blanc communément nommés « rosés des prés ».

Au niveau du poteau « La Tussie », nous inclinons notre route NW en direction du « Cabanon Laugier ». Notre ami Claude savait que 4 troupeaux de brebis s’étaient installés la veille dans ce périmètre et nous ne troublerons pas plus longtemps la quiétude bêlante des ovins.
Ainsi au point 31T 704321 4905152, à 1350 m d’altitude environ, nous nous dirigeons vers le nord pour apprécier dans l’autre sens le passage dans les rochers, retrouver les antennes télécoms et la piste nous ramenant jusqu’à nos véhicules.

Nous avons marché pendant 4h30 à une moyenne de 3 km/h.
Si l‘on cumule les arrêts d’une durée de 2h23, la randonnée a duré 6h53, et la moyenne globale s’établit à 2 km/h.

La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRP est de 79, valeur qui caractérise une randonnée de difficulté moyenne, en ayant toujours pour hypothèse « une préparation physique -elle aussi- moyenne ».

Georges Thouard. 

Compte-rendu :

Comme l'a si bien dit une randonneuse, " Chamouse, je connais par coeur, je l'ai fait au moins vingt fois!" Oui, mais c'était sans compter sur la remarquable capacité de renouvellement de notre guide du jour, Georges, qui nous a fait (re)découvrir et contourner Chamouse comme on tourne autour d'une belle fille pour mieux l'entreprendre.

C'est ainsi que nous avons parcouru des sentiers inédits pour nombre d'entre nous ( cf commentaire technique) qui nous ont ravi l'oeil et l'esprit par cette ( enfin!) belle matinée de jeudi!

Champignons sur l'omelette, certains ont même rapporté du périple de quoi se régaler en rentrant, fatigués mais heureux... Merci Georges!

Catherine Perri.

 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.