La Croix de Siméon - Le Vieil Allan

Date : 13/09/2018  Difficulté : Modérée 
Accompagnateur : G. Thouard  Coordonnées UTM :
Participants : 10  Départ : 31T 644615 4930720 
Longueur : 19,2 km Pique Nique : 31T 646337 4928589 
Dénivelée : 600 m Difficulté IBP index : 69 
Carte IGN TOP 25 n° : 3038 ET Montélimar 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 45 km NW 

 

Commentaires techniques :

 Parking pratique devant la mairie d’Espeluche ; le départ de la randonnée se situe au bas du chemin du Château d’eau (31T 644892 4930602). Monter azimut sud jusqu’au carrefour « A » (31T 645095 4930049).
Poursuivre la montée régulière, d’abord par un sentier à l’est du ravin de Moïse, puis en suivant la direction le Chemin des Soldats.

Plusieurs cheminements sont possibles, aussi en l’absence de balisage, au point 31T 644967 4928589 prendre à gauche un sentier montant sur le plateau, jusqu'au poteau « Plateau des Claves » (31T 644969 4928942).

Prendre la large piste azimut sud, parallèlement au ravin d’Allan puis la direction W avant de passer sous la ligne haute tension.
En suivant la piste au sud, puis NNE pour passer à nouveau sous la ligne HT, on atteint la stèle de la « Petite Aubagne ». Environ 20 m après, au point 31T 645229 4927672, quitter la piste à gauche pour un sentier orienté SW qui vous conduira à la « Croix de Siméon ».

Continuer sur ce sentier jusqu’à la petite route d’accès à la ferme Besson, et la suivre jusqu’au carrefour au point 31T 643370 4928108.
Suivre la route direction NW, laissant votre droite la direction de « La Baume ». Vous atteindrez le Vieux Village d’Allan (point d’eau à l’entrée).

En faisant la visite des ruines dans le sens horaire, on ressort au nord pour suivre un circuit VTT d’abord orienté E, puis SE, et enfin ENE jusqu’au carrefour de « La Baume » (31T 644537 4929270).

Prendre la piste direction SE, et au point 31T 644875 4929054 (poteau « L’Echinière), descendre azimut N le long du ravin de Pigranier ; rechercher le point 31T 644956 4929233 matérialisé par un petit cairn. Suivre le sentier confortable qui descend à l’ouest du ravin jusqu’au carrefour A mentionné au début.
Pour une fin de randonnée tranquille, retourner direction est jusqu’à l’intersection « Fontaine d’Artur », prendre la piste plein nord jusqu’aux maisons de l’Oratoire et continuer à l’ouest jusqu’au chemin du Château d’eau.

Nous avons marché pendant 5h20 à une moyenne de 3,6 km/h.
Si l‘on cumule les arrêts d’une durée de 2h40, la randonnée a duré 8h, et la moyenne globale s’établit à 2,4 km/h.
La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRandonnée, valeur qui caractérise une randonnée de difficulté moyenne, en ayant toujours pour hypothèse « une préparation physique -elle aussi- moyenne ».

Georges Thouard.

Compte-rendu :

 Nous sommes dix au départ à Espeluche, place de la mairie légèrement à l'extérieur du village. Dès le départ nous suivons comme son ombre notre guide Georges, notre parcours est très sinueux entre chemins sablonneux et sentiers caillouteux, mais toujours ombragé au milieux des pinèdes. Nous remarquons un nombre impressionnant de vieilles bornes en pierres et de promontoires tout neuf en bois pour les chasseurs.

Après le pique nique de midi, nous nous rendons à la stèle commémorant la mort d'un groupe de résistants le 30 mars 1944, 2 furent tués pendant le combat qui dura 3 heures et faute de munitions, 5 autres furent fusillés par la suite. Un peu plus loin nous découvrons sur un sentier la Croix de Siméon. Celle ci est dressée à l'extrémité des terres appartenant à l'abbaye d'Aiguebelle qui les avait achetées à la famille Siméon, dont l'un des fils était prêtre et missionnaire en Afrique. Nous en profitons pour faire une pause, la chaleur commence à faire son effet.

Une heure plus tard nous atteignons le surprenant et impressionnant vieux village d'Allan.
Ce bourg n'est plus habité depuis 1907.Tout commence au XIIème siècle et on situe au XIVème siècle l'extension définitive du village. Le bourg est ceint par un barry ou rempart percé de 4 portes (La Fontaine, Porte Neuve, Porte de Monjoux, Porte Nord du Château).
Il fut possédé par 3 grandes familles seigneuriales qui y construisirent deux châteaux : la plus connue est celle des Adhémar de Monteil, seigneurs de Montélimar.

Depuis 1988, l'association « Allan, pierres et mémoire » a entrepris de faire revivre ce vieux village par le biais de travaux de débroussaillage du site, consolidation des murs, et l'organisation de spectacles.

Tout en profitant d'un magnifique panorama sur la vallée du Rhône, nous reprenons des forces, il faut bien retourner à notre point de départ. Georges nous a réservé sa botte secrète : un "singletrack" pour la descente terminale. Je n'ai qu'un mot, merci Georges pour cette randonnée.

Philippe Chevrier

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.