Ferrassières

Date :

30/03/2017

Difficulté : Difficile
Accompagnateur : M. Rosati  Coordonnées UTM :
Participants : 32  Départ : 31T 698325 4889850 
Longueur : 19,5 km Pique Nique : 31T 698582 4893663 
Dénivelée : 900 m Difficulté IBP index : 86 
Carte IGN TOP 25 n° :  3240 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 36 km SE 

 

Commentaires techniques :  

Parking habituel à proximité de la mairie de Ferrassières.
Démarrage sur la D189 vers l’est, jusqu’au point 31T 699099 4889778 où l’on monte par une belle piste orientée NNE le long des champs de lavandes et dans les bois communaux pour atteindre le col de l’Homme Mort.
Après la traversée de la route, la piste s’oriente NNW et s’élève plus durement jusqu’au col Pointu ; nous poursuivons vers le Col Nu, lieu idéal pour la pause déjeuner.
Belle descente dans les bois, points de vue sur Montbrun-les-Bains, Reilhanette, la piste devient sentier dans des pierriers et s’oriente NW pour arriver à nouveau sur la D189 au point 31T 695204 4894504 à l’altitude 795 m. Nous suivons la route vers le nord sur 200 m, avant de plonger dans la végétation pour trouver le GR91C que l’on suit plein sud jusqu’au lieu-dit Chavoul (poteau) à proximité de la D542.
Montée rude jusqu’aux panneaux solaires au point 31T 696008 4890238 à 884 m d’altitude.
Il reste 60 m de dénivelée à couvrir par une successions de pistes gravillonnées et de chemins orientés plein Est entre la D189 et la D63 pour apercevoir le clocher du village et retrouver notre point de départ.

Nous avons marché durant 5h40 à une moyenne de 3,6 km/h.
Si l’on cumule les 2h24 d’arrêts, notre moyenne globale s’établit à 2,4 km/h.

La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRP est de 86; je le répète, les évaluations prennent toujours pour hypothèse « une préparation physique moyenne », ce qui permet de comparer la « difficulté » des randonnées entre-elles.

Merci Michel pour cet itinéraire fort bien préparé qui a même fait découvrir des coins inconnus à nos amis régionaux de l’étape !.

Georges Thouard.

 

 Compte-rendu : 

En ce beau jour du jeudi 30 mars à la météo digne d’une fin mai ce sont trente deux participants qui sont présents à Ferrassières pour réaliser l’ascension du col nus, non, Nu c’est le nom du col.

Col où nous nous rendons en procession comme les nombreuses colonies de chenilles que nous rencontrons tout le long du chemin. Notre lente mais normale progression en raison de la pente vers ce point culminant de la randonnée est ponctuée comme à l’habitude des différentes haltes pour arrêts techniques. Seule chose à signaler une petite erreur de parcours de votre serviteur vite corrigée.

Ainsi nous touchons au but juste un peu avant midi et pas de tergiversation décision unanime "on mange". Après cette pause qui aura duré une petite heure nous entamons la longue descente qui nous amène au point bas de notre périple. Elle sera juste entrecoupée de quelques arrêts destinés à admirer la vue sur Montbrun et les différents sommets environnants mais aussi de quelques arrêts pour regroupement des troupes.

Au lieu dit les Chalets nous devons déplorer les abandons de trois de nos participants avant la difficile remontée vers le plateau d’Albion (ainsi nommé parce que peuplé dans l’antiquité par les Albienses peuplade celte-ligure). Cette montée a provoqué un étirement très conséquent du groupe. Bravo ! à tous et en particulier aux dames qui ont été performantes pour gravir cette pente d’une moyenne de presque 17% et 1,5 km de long.

Après ce dernier regroupement nous rentrons tranquillement et sans difficulté vers notre point de départ avant d’aller prendre un verre gentiment offert par Reine dans son petit paradis.

Merci à tous pour votre aimable participation.
Michel.

 

 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.