Le Gros Moure

 

Date :  16/02/2017 Difficulté : Modérée
Accompagnateur : G. Thouard
Coordonnées UTM :
Participants :  39 Départ : 31T 0674369 4907602
Longueur : 16,1 km Pique Nique : 31T 0672176 4908161
Dénivelée : 820 m Difficulté IBP index : 78
Carte IGN TOP 25 n° : 3139 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies :  11 km ONO

 

Commentaires techniques :

Le point de rencontre et parking est situé au lieu-dit « Les Rognes » devant deux entrepôts et le « point de collecte ».
Nous laissons rapidement la D347 aller au fond de la vallée pour suivre une direction NW vers La Ferme de Font-Jaisse.
La petite route devient une bonne piste qui monte en zigzags ; nous continuons à l’est du Pas de Maneyrole jusqu’au carrefour de Saint-Sosier (31T 0673305 4908732 – alt. 769 m).

Un sentier en bordure de vergers abandonnés nous amène au Gros Moure, carrefour de plusieurs randonnées, et point culminant de la journée à 811 m.
Par une longue descente sur un large sentier entre le ruisseau « Gourbeau » et la Montagne de Buisse, nous nous approchons du village de Piégon, que nous ne verrons que de loin puisqu’au « Grand Verger » nous reprenons le montée par un sentier d’abord un peu rude et argileux azimut SSE, puis en crête, offrant de belles vues sur la vallée de l’Eygues et ses environs.

Nous continuons sur une large piste, qui contourne l’Aiguille Rocher, et atteignons « Les ruines des Géants » pour la pause-déjeuner.

Au point 31T 672498 4907181 (alt. 615 m), nous grimpons sur « La montagne » par un sentier qui coupe la piste pour arriver au Pas de Chauvet (alt. 703 m).

Il ne reste plus qu’à sortir de la Forêt Communale de Puyméras, et « basculer » en direction de la Petite Auzière en suivant un sentier globalement orienté ESE avec des repères thématiques (sabots).

Franchissant le pont sur l’Aiguemarse, nous remontons le long de la route jusqu’au parking.

Nous avons marché durant 4h33 à une moyenne de 3,5 km/h.
Si l’on cumule les 2h45 d’arrêts, notre moyenne globale s’établit à 2,2 km/h.

La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRP est de 78; les évaluations prennent toujours pour hypothèse « une préparation physique moyenne ».

Georges Thouard.

Compte-rendu :

Une belle rando en perspective...
La journée s’annonce printanière et c’est notre guide favori qui nous mène aujourd’hui ; preuve en est puisque c’est bien Georges qui tient le record de participants...
Nous voilà, une petite quarantaine de marcheurs décidés, qui s’apprêtent à arpenter le Gros Moure !
Départ à Bénivay-Ollon : petite commune des Baronnies, qui recense 60 Bénivalois pour une superficie de 9,03 km² !
On ne peut pas se tromper : une seule route accède à Bénivay !
Nous commençons notre ascension du lieu-dit Les Rognes, évoluons sur de petits sentiers bien sympathiques où, montées et descentes se succèdent, avec de temps en temps un joli point de vue ; chacun essaie de reconnaître le panorama !
Les plus férus en la matière ne sont pas avares d’explications.
La météo est très clémente : les tee-shirts apparaissent petit à petit.
Dame Nature nous offre ses premiers crocus, primevères ; les amandiers aussi laissent éclore leurs rameaux ! C’est spectaculaire : le printemps arrive...
Le pique-nique ne peut être que convivial : les bouteilles, et autres douceurs circulent pour le bonheur de chacun ! Une petite sieste s’impose : il fait tellement bon !
Une petite photo de nos 3 anciens avec le mino du jour avant d’amorcer le retour avec quand même une montée qui nous réveille les mollets ; puis c’est la descente toujours un peu délicate : nous sommes vigilants.
Notre serre-fil n’est pas Belge mais chauve et surtout efficace !
Merci à tous pour cette bonne ambiance.
Merci à Georges pour cette belle rando dans Les Baronnies.


Gilberte Forterre & Louis, son petit fils...

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.