Col de Branche - Garasse

 

Date : 26/11/2015
Difficulté : Difficile
Accompagnateur :  C. Malbois
Coordonnées UTM :
Participants :  14 Départ : 31T 0718351 4904237 
Longueur : 13,8 km Pique Nique :
Dénivelée : 910 m Difficulté IBP index :  84
Carte IGN TOP 25 n° : 3339 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 50 km E

 

Commentaires techniques :

Départ de Barret sur Méouge (Hautes Alpes), au pont qui traverse la rivière, position (31T 0718351 4904237) Alt. 657 m ; prendre direction Sud le GR 946, très bien balisé, blanc et rouge, le suivre sur 6 km environ pour atteindre le « Col de Branche » (31T 0719427 7900364) Alt. 1465 m ; quitter le GR pour prendre azimut moyen 60° un PR balisé jaune, suivre les crêtes , puis descendre au « Col de Garasse » panneau directionel, prendre en descente le chemin forestier direction : Barret, pour se retrouver au point (31T 0719576 4901249) jonction avec le GR 946, pris à la montée, le prendre en sens inverse, descente, pour retrouver le point de départ.
C. Malbois

Compte-rendu :

Ce jeudi 14 randonneurs sont au départ pour cette balade dans les Hautes Alpes, au départ de Barret sur Méouge.
Cette rando va s'avérer être la première vraiment hivernale de la saison 2015-2016 de Randouvèze, déjà au départ de buis les nuages courent vite dans le ciel et il fait frisquet, heureusement tout le monde à prévu les vêtements d'hiver, doudounes et bonnets, sauf Francis qui lui est en short ! Tous les fous ne sont pas à l'asile, mais lui est un cas spécial, toujours en pantalon court 365 jours par an !
Nous voilà partis pour une randonnée qui va nous faire parcourir une grosse montée dans des conditions pas faciles, au départ le long de la rivière Méouge il fait 0° celsius au thermomètre des véhicules, le mistral souffle fort déjà dans la vallée, heureusement qu'une grosse partie de cette ascension qui va nous faire monter 900 mètres environ sur 6 kilomètres, se passe en sous bois, le peu de neige qui est tombé la semaine passé, n'a pas fondu, les cailloux sont verglacés, et les feuilles mortes sont rendues glissantes, rude montée que nous absorberons en 2 heures, dans les normes de la FFRandonnée.
Arrivée au « Col de Branche », en limite de crête avec un vent violant qui couche les herbes jaunies et plaquées de verglas, sensation de froid intense malgré le soleil généreux au dessus de nos têtes ; juste un petit arrêt pour marquer le coup, puis pour ne pasq se refroidir, marche rapide dans le vent, emmitouflés et encapuchonnés, nous cherchons un abri ensoleillé, pour le pique nique de midi, celui ce est bientôt trouvé, juste sous la crête où domine un bois de « fayards » sour le vent de ceux ci, on ne sent plus guère le vent, mais le sifflement du vent dans leurs branches et assez impressionnant, bast !
Aujourd'hui le pique nique sera vite avalé, plutôt la « Royco minute soup » bien chaude que le rosé frappé habituel, ensuite un autre café chaud et nous voilà repartis, descente prudente, sur le petit sentier qui domine la crête, mais qui lui aussi est recouvert de sa fine pellicule blanche ; puis enfin au « Col de Garasse » un peu de calme, moins de vent et abri des arbres ; nous nous demandons quoi faire, redescendre par le sentier forestier qui nous ramène à Barret le Bas, ou passer par Saint Pierre Avez ?
A l'unanimité nous optons pour la première solution, il caille vraiment trop pour rentrer au crépuscule, la descente sera rapide mais prudente, le sol est gelé et glissant, pas le nomment de s’abîmer bêtement !
La boucle prévue est devenue une bouclette, mais suffisamment sportive pour aujourd'hui, nous retrouvons nos véhicules, puis retrouvons les baronnies,le pot de l'amitié traditionnel et le retour chez soi au chaud.
Petite mais randonnée avec tout ce que le marcheur peut trouver, pentes abruptes, grosses descentes rapides, chaud à la montée, caillant à la descente et surtout les plaisir de le faire ensemble.
C. Malbois

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.