Nyons - Buis-les-Baronnies

 

Date :  12/06/2014 Difficulté : Difficile
Accompagnateur :  F. Gierts
Coordonnées UTM :
Participants : 19
Départ : 31T 0670750 4914063
Longueur : 23,5 km Pique Nique :
Dénivelée : +1335 m / -1230 m
Autres :
Carte IGN TOP 25 n° :  3139 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 30 km NO

 

Commentaires techniques :

Suivre le GR 9.

Compte-rendu :

 Jeudi 12/06/2014, une rando d'un autre type était organisée. Non pas une boucle mais bien une rando linéaire entre Nyons et Buis-les-Baronnies. Je dis linéaire ce qui n'empêche nullement que des montées il y en avait !
D'abord la crête de "Garde Grosse" descendre au col de la Croix (dans la vallée de Châteauneuf de Bordette) ensuite remonter à la crête de la montagne de Peitieux à nouveau redescendre vers le col "La Vote"pour attaquer le col du "Linceuil" et enfin descendre vers Le Buis.
Cette rando suivait le GR9 depuis Nyons jusqu'au Buis (sauf une petite variante pour pimenter le parcours). Comme s'il en était besoin !
Donc, départ de Buis par bus scolaire (on s'est senti rajeunir et même qu'il fût obligatoire de boucler sa ceinture de sécurité !). Arrivée à Nyons, débarquement et retrouvailles avec 3 randonneurs arrivés par leurs propres moyens (ils étaient grands leurs moyens puisqu'un taxi ami les attendait à Buis !)
Enfin la rando put commencer. Nous sommes 19... La montée commence en douceur histoire de faire monter le moteur en température puis il s'ensuit un gros coup de c... (expression triviale mais expressive) pour atteindre la crête de "Garde Grosse" où nous faisons un arrêt car la température corporelle de quelques-uns a du mal à ne pas dépasser les 37° malgré les liquides de refroidissement engloutis durant la montée.
La descente vers la vallée de Châteauneuf De Bordette étant assez caillouteuse et instable nous ne réalisons pas de grosses performances horaires et ce sont cette fois-ci les freins qui ont du mal à ne pas surchauffer car la température extérieure avoisine les 30° !
Nous arrivons sans trop de mal au col de la Croix (rouge... petit clin d'oeil) avant d'entamer la montée vers la crête de" la Montagne de Peitieux". 3ème avertissement pour les mécaniques, la consommation en carburant a été plus importante que prévue et le témoin d'hypoglycémie vire au rouge et comme nous avons déjà largement dépassé l'heure fatidique du ravitaillement (12 h) nous nous jetons parterre dès qu'un minuscule coin d'ombre apparaît.
En silence et avec précipitation nous déballons nos victuailles préférées et pour la première fois ce ne sont pas les "canons" qui sont les plus demandés ! Très courte sieste car le chemin est encore long puis, le col de "La Vote" est atteint. Buis ne semble plus très loin, erreur, il faut encore atteindre le col du Linceuil. Pour raccourcir votre dévoué a imaginé un petit raccourci forestier semé d'embûches, y compris pour les narines car un chevreuil en décomposition avancée gît dans le lit de la rivière que nous empruntons. Quelques mètres en apnée et le tour est joué.
Enfin arrivé au col du Linceuil en terre connue de tous, déjà le "pschiiit,glouglou,et mousse font réagir nos neurones (sérieusement ramollies par la chaleur) et nous donne la force de repartir (je parle pour moi !)
A Milmandre 3 randonneurs décident de redescendre par les Péchières et les autres par le col de Malpertuis. Sponsoring oblige, l'arrivée se situera à l'Escale et comme d'habitude, assoiffés, moulus mais heureux nous avons dégusté, en amitié, un bon verre de bière, panaché, eau , etc...
A propos d'amitié je tiens à encore remercier Mado et Elisabeth pour leur célérité et dévouement (au pied levé) lors de cette rando.

Votre dévoué et néanmoins habituellement serre-file : Francis Gierts dit Francis le Belge.

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.