Beaumont Ste Marguerite Carrières romaines

Index de l'article

Date : 06/01/2019
Difficulté : Facile
Accompagnateur : B. Bernard
Coordonnées UTM :
Participants : 11
Départ : 31T 0673178 4894603
Longueur : 8,1 km Pique Nique :
Dénivelée : 420 m Difficulté IBP index :  48
Carte IGN TOP 25 n° :  3140 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 23 km SO

 

Commentaires techniques :

 N.A.

Compte-rendu :

Pour la première randonnée de cette nouvelle année, Bernadette nous propose d’aller à Beaumont du Ventoux.
Comme cela devient une habitude à Randouveze, nous allons d’abord monter (420 m de dénivelée montante), puis redescendre (420 m de dénivelée descendante). Mais avouons que nous aimons ça.
Le temps est très beau mais bien frais : le ciel a été nettoyé par un fort mistral (tout le monde a bien mis ses habits d’hiver ?)
Une montée bien costaud pour commencer nous amène au cabanon au pied de la GAVOITE.
Une pause s’impose. Il y a des tables, des bancs et des flaques de soleil qui illuminent le tout.
La pause est agréable, mais hélas, bientôt le chef nous oblige à repartir. Nous continuons donc notre chemin et prenons une belle piste montante dans les bois en direction de la TOUR RUINEE qui surveille le hameau de STE MARGUERITE. Nous n’irons pas aujourd’hui jusqu’à cette tour : bientôt un chemin sur notre droite redescend vers le hameau.
Jusqu’à présent nous étions à l’abri du vent, mais celui-ci reprend ses droits dans la descente.
Nous cherchons donc un abri pour le pique-nique et le trouvons bientôt : pas de vent et du soleil ; que demander de plus.
Alain fête, à cette occasion, son anniversaire (25 – 36 – 55 – 66 ans ?)
Nous notons d’ailleurs qu’aujourd’hui entre le plus âgé et le plus jeune il y a 53 ans d’écart. N’est-ce pas que c’est beau !
Nous finissons notre descente sur Ste Marguerite et arrivés presque au hameau, nous pouvons admirer une calade qui nous paraît bien vieille (une ancienne voie romaine ?)
Une petite visite à la Chapelle (à ne pas manquer) et nous repartons : il nous faut aller voir les CARRIÈRES ROMAINES (à ne pas manquer non plus). Sur le chemin, n’oubliez pas de repérer les traces des roues de chariots creusées dans le calcaire de la piste.
Après la visite des carrières, nous prenons le chemin du retour en direction de Beaumont.
Une montée ; un peu de goudron et toujours le grand beau temps épicé d'un fort mistral.
Puis arrivés à nos véhicules nous partons à la recherche d’un café pour y boire le « chocolat de l’amitié »

MERCI A BERNADETTE POUR CETTE BELLE RANDONNEE LUMINEUSE ET VENTEE.

Ulysse MARTAGON

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.