Tour des Baronnies # 1 : Vertégoux - Col d'Ey

 

Date : 06/09/2015
Difficulté :  Modérée
Accompagnateur :  M. Col
Coordonnées UTM :
Participants :  23 Départ :   31T 0680172 4905925
Longueur : 11 km Pique Nique :
Dénivelée : +685 /- 537 m Difficulté IBP index :  65
Carte IGN TOP 25 n° : 3139 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies :  6km NNO / 26 km N

 

Commentaires techniques :

Départ du lieu-dit Vertegoux au nord de Buis-les-Baronnies, à proximité de la ferme du Brusquet, pour suivre le GR de pays "Tour des Baronnies" qui va nous conduire vers le col de Malpertuis puis vers celui de Milmandre. Ensuite, nous contournerons la montagne du Linceuil en passant par le col du même nom. Puis, nous passerons le col des Plates pour enfin rejoindre le col d'Ey, arrivée de notre première étape du Tour des Baronnies.

G. Soubrier

Compte-rendu :

Qui a dit que les idées, du moins les bonnes, se font rares ?
Pourtant, il semble que certains membres de Randouvèze n'en soient pas dépourvus !
Ainsi, Michel nous avait concocté pour ce dernier programme de l'année, une série de randonnées originales puisqu'en 6 étapes, les participants auront la possibilité de réaliser le tour des Baronnies.
Comme une idée ne vient jamais seule, notre commère Bernadette a créé un petit carnet décoré de l'une de ses illustrations pour attester de l’assiduité des participants et leur attribuer, en fonction de cette dernière, une mention qu'elle a intitulée « Le mollet de... ». La matière du dit mollet allant de la flanelle à l'or en passant par l'acier !
Rendez-vous était donc pris au point de regroupement habituel à Buis où 23 amateurs se présentèrent, certains n'ayant rien respecté des consignes relatives à l'inscription. Consignes il y avait car nos randonnées visant le tour des Baronnies, il est évident que nous ne devions pas revenir au point de départ sinon…
Il fallait donc prévoir l'intendance à savoir les véhicules qui nous ramèneraient soit à Buis soit au point de départ réel de la randonnée, le lieu-dit Vertegoux où nous avions laissé nos véhicules.
L'un d'entre nous, habitant tout près de cet endroit se réjouissait déjà à l'idée de récupérer, le soir venu, tous ces véhicules à bon compte et nous avons bien vu son air dépité quand nous nous installâmes au volant de nos rutilantes automobiles en fin de journée. Passons !
Ce petit problème d'intendance fut rapidement résolu par Michel grâce à la complicité de certains membres de Randouvèze non participants et dont on connaît la disponibilité.
La journée était splendide, un ciel bleu d'une grande pureté soulignait les paysages, un léger Mistral tempérait l'air : bref, une belle journée de début d'arrière saison.
Deux nouvelles recrues rajeunissaient considérablement la moyenne d'âge !
C'était la première sortie du dimanche depuis la reprise des sorties aussi les uns et les autres, contents de se retrouver, échangeaient leurs impressions ressenties au cours des mois d'été.
Le rythme était serein et notre accompagnateur ménageait régulièrement des haltes pour que chacun reprenne son souffle… Reprise plus ou moins difficile selon les cas.
Ce tronçon du GR de pays offre des paysages réellement magnifiques avec très régulièrement, au franchissement des divers cols, des points de vue imprenables sur les vallées de la région et sur le Ventoux.
La pause déjeuner fut assez longue pour nous permettre d'arriver à l'heure prévue au rendez-vous fixé avec nos convoyeurs venus nous rechercher en voiture. Cela nous permit de continuer à deviser puis à profiter pleinement des généreux rayons de soleil.
Un effort nous permit d'atteindre le col de St Vincent puis, le cheminement se fait en pente douce pour retrouver le col d'Ey point d’arrivée de cette première randonnée autour des Baronnies.
Bien sûr, comme prévu, nos amis nous attendaient.
Bernadette consciencieusement nous remit et signa les cartes d'assiduité qui nous permettront d’atteindre une distinction bien enviée : « Le Mollet d'or » pour les meilleurs d'entre nous.
Merci à Michel pour cette belle idée, à Bernadette pour ses facéties et ses dessins et à tous ceux qui ont permis que cette randonnée se déroule dans les meilleures conditions.

G. Soubrier

GRANDE PREMIERE A BUIS LES BARONNIES : « Le Circuit des Baronnies »
Dans le cadre de ses activités de randonnée pédestre, l’Association Randouvèze vient de lancer son Trophée du Mollet d’Or qui doit permettre à ses pratiquants de mieux connaître et apprécier l’environnement exceptionnel des Baronnies autour du Buis.

Le correspondant Randouveze de Buis les Baronnies nous informe de l’organisation d’un « Circuit des Baronnies » destiné aux heureux adhérents de l’Association buxoise Randouveze, partenaire bien connu des habitants et élus de cette localité, dont l’activité de randonnée pédestre réunit plus de 130 pratiquants. Cette épreuve en 6 étapes ayant lieu le dimanche sera l’occasion d’un Trophée du Mollet d’Or dont les vainqueurs seront connus à l’issue de la dernière étape, le 25 Octobre 2015.
Ils étaient 23 participants au départ de la première étape, ce Dimanche 6 Septembre 2015, dès 9h 30, à se présenter Place du Quinconce aux ordres de l’initiateur de ce projet, Michel (plus connu sous divers surnoms, « le Savoyard » ou « le Métronome »). Le départ réel de l’étape du jour, Buis – le Col d’Ey, prévue pour une distance d’environ 11 km et une dénivelée de 600 mètres, a été donné au lieu-dit Vertégoux, proche du Col d’Os.
Les conditions atmosphériques très favorables, ciel dégagé et très léger mistral, augurent de belles performances du groupe de marcheurs dont la bonne humeur ne se dément pas. Qui plus est, il s’agit d’une rentrée pour beaucoup d’entre eux et les jambes fourmillent d’impatience. Il est probable que le serre-file du jour, Serge (dit « La Blagounette »), n’aura pas trop de travail aujourd’hui pour motiver l’éventuel mais improbable groupetto. Assurément ce sera une belle épreuve ou bien j’avale mon stylo (pour le clavier, ce sera plus dur).
L’ascension, par le GR 9, en direction du Col de Malpertuis est une formalité. Le peloton, solidaire, effectue quelques regroupements qui permettent aux uns et aux autres de reprendre souffle et avaler quelques nourritures mais aussi et surtout de se repaître du paysage au-dessus de la ligne argent des oliviers. L’arrivée au col est l’occasion de regarder d’en haut (avec un peu de nostalgie ?) le Camping du Roumégas dont les résidents sont allés se rhabiller.
Le groupe toujours soudé en un peloton légèrement étiré sur des sentiers parfois étroits marche d’un bon pas, seul le paysage somptueux autorise des petites pauses pour la beauté des paysages (et quelques ravitaillements en sucres rapides) suivies de regroupements instantanés… Malpertuis, Milmandre, Linceuil. Le contrôle de ravitaillement aura lieu près de la bergerie des Résistants dans une prairie ensoleillée qui semble avoir ramolli les participants. La moyenne risque d’en prendre un bon coup ! L’organisation aurait-elle prévu un excès de denrées (ou plutôt biasse) dans les musettes ? Faudra-t-il prévoir à l’avenir un contrôle anti-dopage ? Une juge a été désignée pour attester de la régularité de l’épreuve : BB (seules les initiales sont autorisées pour éviter toute tentative de corruption, mais qui se cache donc derrière ces deux lettres ?) devrait peut-être se saisir du problème.
La reprise se fera sans trop de peine, l’intérêt de l’épreuve reste entier. Les marcheurs vont poursuivre sur les traces des valeureux « traileurs » des Championnat de France de Trail et Trail Drôme qui, l’an passé, ont déjà suivi ce beau parcours en balcon au-dessus de Rochebrune, Sainte-Jalle au loin et, plus loin encore les villages de Bellecombe, Tarendol… Un marcheur connaisseur expert des Baronnies, Alain, pour endormir la vigilance de ses compagnons de route, sans doute, entreprend de décrire les sommets qui se profilent au-loin. La manœuvre ne fonctionne pas, tous les marcheurs repartent malgré l’extase provoquée par le malicieux. Le suspens reste entier : à n’en point douter, le Mollet d’Or est loin d’être joué. Seule certitude, le vainqueur sera l’un(e) des participant(e)s d’aujourd’hui.
La descente vers le Col d’Ey par un « single » bien ombragé est une formalité, l’humeur est plus à la conversation qu’à un affrontement franc et viril (attention les féminines sont nombreuses et pourraient bien réserver des surprises !) entre participants. La piste ensuite mène le peloton jusqu’à la route de Sainte-Jalle d’où un dernier sentier pentu que semble connaître seul Maître Michel rejoindra le Col d’EY…
C’est l’arrivée, le comité d’accueil est là ponctuel, le Président en personne a tenu à se déplacer… Dernière formalité, la juge-commissaire (maintenant démasquée, il s’agit de Bernadette, délicieuse humoriste de Randouveze) pointe les arrivants qui se voient décerner le premier degré qui sanctionne l’épreuve, à savoir le « Mollet de Flanelle », qui encouragera vraisemblablement la plupart des Randouvèziens à se présenter au départ de l’étape suivante du Col d’Ey à Sainte-Euphémie. Rendez-vous est pris, soyez nombreux à venir participer.

Gérard Langlois.

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.