Sortie des baliseurs

Index de l'article

 

Date : 07/09/2018
Difficulté : Facile
Accompagnateur : C. Formet
Coordonnées UTM :
Participants : 31
Départ :
Longueur : 4 km Pique Nique :
Dénivelée : 5 m Difficulté IBP index :
Carte IGN TOP 25 n° :
Position par rapport à Buis-les-Baronnies :

 

Commentaires techniques :

 N.A.

Compte-rendu :

Randouvèze, pour récompenser les marraines et les parrains qui entretiennent et balisent les sentiers PR (promenade et randonnée), pour le compte de la CC-BDP (communauté des Communes en Drôme Provençale) organise, tous les ans, une sortie festive, sportive et ludique.
Cette année c’est la Camargue qui sera notre destination. Et ce, sous la houlette de Claude qui n’a pas son pareil pour dénicher des endroits susceptibles de plaire à tous.
Dès 7 heures nous avons rendez-vous à Vaison la Romaine pour embarquer dans le car qui nous emmènera sur le lieu de nos exploits. Nous voilà partis, direction le Sud, en cours de parcours les invités doivent répondre aux charades concoctées par Claude pour essayer de deviner l’endroit que nous allons découvrir!
Notre première visite est pour le parc ornithologique du « Pont de Gau », dans le Parc Régional de Camargue, deux heures à arpenter les différents sentiers du site, seul ou en groupe dans ce parc de 12 hectares entièrement dédié à la faune sédentaire ou migratrice qui vit dans le delta du Rhône ou dans les marais camarguais, de bons moments de découverte et de bien-être.
Nous ne sommes pas loin des « Saintes Marie de la Mer », où l’animateur a choisi un restaurant du centre-ville qui propose une cuisine familiale avec un choix de plats variés et copieux.
Ensuite le départ se fait pour aller vers la partie sportive de la journée, direction la manade de « Cacharel », toujours dans la réserve, où nous attendent autant de chevaux que de marraines et de parrains, du moins ceux qui veulent prendre « de la hauteur » quant aux autres iront plus calmement dans une calèche tirée par Dallas et drivée par Victoria.
2 heures de balade dans les marais en chevauchant des « camarguais » entre digues et rivages des étangs, au plus près des manades de taureaux en liberté dans l’immensité de la réserve, les autres (ceux de la calèche) sur les digues entre les « Roubines » et aussi bien sûr, vers les grèves des étangs, encore des moments de bonheur pour les uns comme pour les autres.
Au retour de la chevauchée, certains auront mal au bas du dos, d’autres quelques coups de soleil, ce qui est certain c’est que tout le monde aura passé une journée magnifique.
Si vous voulez profiter de ces journées, devenez, marraine ou parrain au sein de Randouvèze, vous serez alors les bienvenus !
Merci encore une fois Claude, pour cette exceptionnelle prestation.

C. Malbois

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.